Qu'est-ce qu'une étude comparative (Benchmarking) ?

En bref

Une étude comparative mesure et compare des indicateurs d'utilisabilité par rapport à une étude de référence. Ces études sont généralement menées de façon régulière (mensuelle, trimestrielle, annuelle) et évaluent la manière dont l'expérience d'un utilisateur avec votre produit évolue au fil du temps.

 

Combien de contributeurs doivent être utilisés pour une étude comparative

Comment les études comparatives peuvent-elles m'aider ?

Quand réaliser une étude comparative ?

Bonnes pratiques pour mener une étude comparative

 

La plupart des études comparatives sont axées sur les exigences de base en matière d'utilisabilité, telles que la réussite de la tâche, les erreurs, le temps de complétion de tâche et les évaluations subjectives de l'utilisateur (satisfaction, « facilité d'utilisation », confiance dans la capacité à terminer la tâche).

Combien de contributeurs dois-je utiliser pour une étude comparative ?

Les études comparatives ont généralement des échantillons de taille plus importante que la moyenne des études qualitatives (ou formatives) sur l'utilisabilité. Mais quelle est la taille d'échantillon recommandée pour les études comparatives et de référence ?

La réponse reste celle du secteur de l'expérience utilisateur (UX) : cela dépend. Plusieurs facteurs peuvent dicter le nombre de contributeurs à utiliser, notamment en fonction de si vous comparez des produits, des designs ou même une référence à une autre, ou si vous étudiez les problèmes d'utilisabilité d'un site ou d'une appli par exemple.

Comment les études comparatives peuvent-elles m'aider ?

Le benchmarking vous permet de suivre la progression (ou l'absence de progression) des changements et des révisions qui constituent la refonte typique en plusieurs étapes. Les indicateurs/résultats de chaque étude successive vous informeront sur le succès de ces changements et révisions.

Une étude comparative est considérée comme une évaluation « sommative », une plus grande attention est portée à la création de tâches qui peuvent être réutilisées plusieurs fois, indépendamment du type de changements ou d'améliorations apportés à un site, une appli ou un design.

Quand réaliser une étude comparative ?

Les études comparatives sont particulièrement utiles lorsqu'elles sont lancées avant que vous et votre équipe ne commenciez des démarches de refonte. Pour évaluer avec précision un design ou un flux de clients, vous devez commencer par une base de référence. La première étape de vos études de benchmarking, la base de référence, sera l'élément auquel vous comparerez les résultats des études suivantes afin de conclure quels sont l'ampleur et le type de changements survenus.

Un avertissement s'impose : avant de la lancer auprès d'un groupe plus important, assurez-vous de piloter l'étude de référence avec au moins un individu dans chaque groupe de contributeurs. Cela permet de valider la structure et l'utilité de la base de référence ; présenter une base de référence peu solide et mal structurée à un groupe plus important implique que vous devrez probablement tout recommencer à zéro avec une nouvelle étude de référence.

Une fois que vous avez réalisé avec succès une étude comparative de référence, reproduisez et relancez l'étude, après que les changements de design aient été mis en œuvre. Les différences dans les indicateurs entre la base de référence et le nouveau design montreront comment le nouveau design fonctionne.

Bonnes pratiques pour mener une étude comparative

Étant donné qu'une seule étude comparative comporte plusieurs étapes, la rédaction d'une référence efficace exige une structure bien pensée. Voici quelques bonnes pratiques qui vous aideront à rédiger et réaliser une étude comparative efficace :

  • Limitez le nombre de tâches et réutilisez-les. Choisissez quelques tâches clés et rédigez des instructions de tâche claires et concises qui peuvent être utilisées à plusieurs reprises, même si le design testé change plusieurs fois au cours d'une étude comparative.
  • Combinez une tâche qualitative avec des questions d'indicateurs quantitatifs. Réutilisez les mêmes questions d'indicateurs avec des tâches différentes.
  • Créez un plan d'analyse. En procédant ainsi, il est plus facile de reproduire votre test. Décidez comment procéder au contrôle qualité de vos sessions. Si vous envisagez de regarder des vidéos... lesquelles allez-vous contrôler ? Comment trouverez-vous ces clips et vidéos plus tard ?
  • Effectuez une analyse qualitative stratégique dans le cadre du plan d'analyse. Décidez si et comment vous allez analyser les vidéos des contributeurs en plus de l'analyse quantitative de leurs réponses.
  • Partagez vos résultats avec plusieurs parties prenantes. En faisant contrôler vos résultats par les bons individus, il sera plus facile de déterminer les nouveaux tests à mener et les ajustements à apporter au produit/service évalué.

En savoir plus

Avez-vous besoin de plus d'informations ? Lisez ces articles associés.

Vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet ? Consultez nos cours sur University.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 0 sur 0