Meilleures pratiques concernant les invitations spontanées

En bref

Exploitez les résultats de vos client∙e∙s ou d'autres audiences grâce à la plateforme UserTesting en utilisant les invitations spontanées. Suivez ces bonnes pratiques pour tirer le meilleur parti de cette fonctionnalité et de vos propres contributeurs∙trices.

 

Les invitations spontanées sont disponibles pour les abonnements suivants :

Forfait flexible Forfait basé sur le nombre de places
Forfait Essentials Startup 
Forfait Advanced Professionnel
Ultimate Premium

 

Cliquez sur les titres des rubriques suivantes pour accéder à cette section de l'article :

Comment mettre en place un test

Lors de la création de votre formule de test, n'oubliez pas que votre réseau n'est peut-être pas habitué à UserTesting, ni même à l'idée de donner un avis. En gardant cela à l'esprit, vous contribuerez à la réussite de vos contributeurs∙trices !

Commencez par des questions ouvertes

Débutez votre formule de test par quelques questions simples pour que vos contributeurs∙trices se sentent à l'aise pour fournir un avis. Un moyen facile de faire parler les contributeurs∙trices est de leur poser une ou deux questions sur leur propre personne. Vous pouvez leur poser des questions sur leur travail, leur famille ou leurs loisirs — tout ce qui est un peu en rapport avec le test. L'objectif n'est pas d'obtenir un type spécifique d'avis, mais de faire en sorte que le∙la contributeur∙trice se sente à l'aise et parle. Si vous craignez que cela ne prenne trop de temps, fixez un délai pour ces tâches.

Test-Plan-Editor-UserTesting (1).png

Exemple de question ouverte : « Prenez 2 minutes pour nous raconter comment se passe l'heure du dîner chez vous. »

Restez simple

Lorsque vous rédigez votre formule de test, veillez à ce que vos tâches et vos questions soient faciles à comprendre. Évitez les instructions complexes ou les tâches compliquées — plus c'est simple, mieux c'est.

  • Les descriptions des tâches doivent être courtes. Évitez les formulations trop longues et essayez d'inclure des tâches rédigées de façon concise. De plus, placez les informations les plus importantes au début de la tâche. Cela aidera les contributeurs∙trices à comprendre facilement la tâche à accomplir.
  • N'incluez qu'une seule instruction par tâche. Cela permettra également de réduire la longueur de chaque tâche. Il vaut mieux avoir plusieurs tâches courtes qu'une seule tâche longue.

Test-Plan-Editor-UserTesting (2).png

Exemple de tâche simple : « Vous planifiez un voyage d'Atlanta à Las Vegas. Utilisez ce site pour trouver un vol et une chambre d'hôtel pour trois nuits. Arrêtez-vous lorsque vous aurez ajouté le vol et la chambre d'hôtel à votre panier. »

Test-Plan-Editor-UserTesting (3).png

Exemple de tâche compliquée : « Créez un profil et recherchez un∙e prestataire de soins de santé. Choisissez-en au moins un∙e et enregistrez-le∙la sur votre profil. Assurez-vous qu'il∙elle est spécialisé∙e en pédiatrie et non en médecine interne ou dans d'autres spécialités. Expliquez ensuite pourquoi vous avez choisi ce∙cette prestataire. »

Fournissez un scénario

Un scénario, c'est une à trois phrases qui permettent de planter le décor pour votre contributeur∙trice. L'ajout d'un scénario à votre formule de test aide les contributeurs∙trices à se mettre dans le bon état d'esprit pour vous donner des avis pertinents. Voici quelques bonnes pratiques en matière de scénario lorsque vous communiquez avec vos contributeurs∙trices :

  • Répétez qu'il ne s'agit pas d'un test de leurs capacités. Vous souhaitez avoir leurs retours.
  • Encouragez-les à partager ce qui les perturbe ou les frustre.
  • Rappellez-leur d'exprimer leurs pensées à voix haute.

Test-Plan-Editor-UserTesting (4).png

Exemple de scénario : « Imaginez que vous voulez acheter un cadeau à un∙e ami∙e. Veuillez remplir les tâches et les questions suivantes en gardant cela à l'esprit. N'oubliez pas qu'il ne s'agit pas d'un test de vos capacités. Nous voulons avoir vos retours, même si vous êtes confus∙e ou si vous n'aimez pas quelque chose. Et n'oubliez pas de dire ce que vous pensez à voix haute. »

Pilotez votre test

Avant d'envoyer le test aux contributeurs∙trices, examinez le test vous-même et effectuez un test pilote. Envoyez le lien de votre test à vous-même ou à un∙e collègue pour qu'il∙elle accomplisse vos tâches. Les tests pilotes envoyés à un∙e contributeur∙trice permettent de s'assurer que tous les éléments inclus dans l'étude fonctionnent correctement et que les tâches sont claires avant d'envoyer le test à plus de contributeurs∙trices. Les tests pilotes augmentent également les chances d'obtenir des avis pertinents.

Comment rédiger des invitations de test attrayantes pour les invitations spontanées

Après avoir créé un test d'invitations spontanées, un lien sera généré pour votre test. Vous êtes maintenant prêt∙e à envoyer un email à votre audience et à l'inviter à participer à votre test.

Accordez une attention particulière à l'objet de l'email

L'objet est l'élément le plus important de vos emails. Après tout, l'objet est ce que les destinataires voient dans leur boîte de réception, ce qui détermine s'ils∙elles ouvrent ou non votre email. Prenez en compte les éléments suivants :

  • Essayez de limiter la longueur de l'objet à 50-60 caractères. Les objets plus courts sont plus efficaces.
  • La formulation de l'objet sous forme de question peut inciter les destinataires à ouvrir l'email.

L'utilisation d'emojis augmente le taux d'ouverture d'environ 25 %. Ce n'est pas une solution miracle, mais cela peut permettre à un bon objet d'email de se démarquer. Mais n'en faites pas trop. Un seul emoji suffit généralement. Voici un article de Mailpoet qui donne des conseils supplémentaires pour rédiger un objet qui se démarque.

Optimisez le corps du texte de l'email

Lorsque vous rédigez le corps de votre email d'invitation, tenez compte des éléments suivants :

  • Ajoutez un peu de contexte sur le produit, le service, le site web, etc., et sur les types de contributeurs∙trices attendu∙e∙s. Les contributeurs∙trices qui utilisent fréquemment votre service ou votre produit seront plus enclin∙e∙s à répondre et à participer.
  • Pensez à ajouter le montant de la rémunération ou de l'indemnisation des contributeurs∙trices de l'étude.
  • Ajoutez quelques informations sur la façon dont leur avis sera utilisé. Engagez les individus en leur faisant savoir que leur avis est important et qu'il aide votre équipe à prendre des décisions éclairées. Montrez-leur que leurs opinions sont entendues.
  • Pensez à rédiger le contenu de l'email de manière conversationnelle plutôt que d'utiliser un ton formel ou trop professionnel.
  • Ajoutez du style, de l'emphase ou des indications à votre email en utilisant du texte en gras, de l'italique et des listes à puces.
  • Définissez les attentes en fournissant ces instructions par étapes et une courte vidéo pour que les contributeurs∙trices puissent en savoir plus.

Créez un appel à l'action

  • Créez un seul appel à l'action clair et ajoutez le lien de votre test. Pour un effet maximal, le texte ne doit pas dépasser 40 caractères ou, idéalement, quatre mots.
  • Commencez par une action. Donnez aux utilisateurs∙trices une instruction claire et courte qu'ils∙elles peuvent exécuter en cliquant sur le texte en hyperlien. Par exemple : « faites le test », « commencez maintenant » ou « donnez votre avis ».
  • Essayez d'éviter les jeux de mots ou tout ce qui pourrait prêter à confusion. Il est toujours préférable de ne pas être trop explicite lorsque l'on rédige un bon texte d'appel à l'action.

in_example_email.PNG

Exemple d' email d'invitation à un test

Comment envoyer des invitations à un test

Déterminez le nombre de contributeurs∙trices dont vous avez besoin, puis multipliez-le par 10.

Une différence significative entre la réalisation d'une étude avec le réseau de contributeurs∙trices UserTesting et vos propres réseaux est que le taux de conversion est plus faible lorsque l'on utilise un plus petit ensemble de contributeurs∙trices. Vos réseaux sont très occupés, et il peut être difficile de les joindre à un moment où ils sont capables et désireux de fournir leur avis.

Pour vous aider, nous vous conseillons de multiplier par dix le nombre de vos contributeurs∙trices potentiel∙le∙s. Par exemple, si vous avez besoin d'au moins cinq réponses de contributeurs∙trices, envoyez votre étude à 50 contributeurs∙trices potentiel∙le∙s. Votre étude sera clôturée une fois que cinq individus l'auront complétée, il est donc toujours préférable de ratisser large dès le début.

Et pensez à expérimenter en envoyant ces tests par lots, à des jours différents de la semaine, pour obtenir les meilleurs résultats.

Créez des incitations convaincantes

Il est important d'avoir une incitation convaincante pour aider votre étude à se retrouver en haut de la liste des choses à faire de votre réseau. Expérimentez différentes formes d'incitation au-delà de la compensation monétaire, comme par exemple :

  • Accès anticipé à un produit
  • Produits gratuits ou à prix réduit
  • Accès aux événements spéciaux

Déterminez les canaux de communication que vos contributeurs∙trices préfèrent

L'utilisation du canal de communication préféré de votre audience cible contribuera à augmenter votre taux de réponse en faisant en sorte que les individus soient plus susceptibles de rejoindre votre étude. Informer le∙la contributeur∙trice de l'utilisation qui sera faite de son avis permet d'augmenter les chances de participation de vos client∙e∙s.

Examinez les habitudes et les préférences antérieures de vos réseaux. Ont-ils tendance à mieux répondre aux emails ou aux plateformes de messagerie instantanée comme Slack ? Découvrez ce qui fonctionne le mieux pour chaque audience, puis assurez-vous de communiquer avec elles sur ces canaux lorsqu'il sera temps de lancer votre étude.

Choisissez le bon moment pour lancer votre test

Lorsque vous recueillez les coordonnées de vos audiences, notez leur fuseau horaire. Si un∙e contributeur∙trice se trouve sur la côte est, il∙elle risque de manquer votre invitation si elle est envoyée dans l'après-midi sur la côte ouest.

Suivi des contributeurs∙trices

C'est la dernière étape — et la plus importante — du lancement d'un test réussi avec invitations spontanées. Les individus sont généralement prêts à aider et veulent se sentir écoutés lorsqu'ils donnent leur avis. Parfois, ils ont juste besoin d'un coup de pouce supplémentaire pour faire remonter votre email en tête de leur boîte de réception. Gardez une trace des personnes que vous avez contactées et du moment où vous l'avez fait. Relancez les personnes qui n'ont pas répondu, mais n'en faites pas trop. Nous recommandons de ne pas dépasser deux ou trois relances par contributeur∙trice.

 

En savoir plus

Avez-vous besoin de plus d'informations ? Lire ces articles associés.

Vous voulez en savoir plus sur ce sujet ? Jetez un coup d'œil à notre cours sur University.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 0 sur 0