Utiliser les questions de l'échelle d'évaluation

En bref

Les questions de l'échelle de notation vous aident à tirer rapidement des résultats de vos tests et à fournir des données pour la création de tableaux et de graphiques, qui peuvent vous aider à transmettre aux autres les performances du produit de votre équipe.

 

Lorsque vous demandez aux contributeurs d'évaluer une expérience ou d'aligner leurs commentaires sur une valeur, vous voulez vous assurer que votre échelle d'évaluation offre la bonne granularité dans les options de réponse. Cela garantit que les contributeurs peuvent sélectionner l'option qui correspond le mieux à leur opinion, ce qui se traduit par des commentaires statistiquement plus précis pour vous.

 

Comment ça marche

Lors de la création de votre plan de test, vous pouvez sélectionner une tâche d'échelle de notation sous Tâches et questions.

rating scale_quests and tasks.png

Lorsque vous créez des questions à l'aide d'une échelle de notation, vous disposez d'un certain nombre d'options. Vous pouvez choisir parmi une échelle 7, 9 ou 11-point, en plus de l'échelle 5-point par défaut. Vous pouvez choisir parmi un menu de points de terminaison pré-écrits ou ajouter vos propres points de terminaison personnalisés.

rating scale example.png

Lorsque vous consultez votre test sur la page Métriques, vous verrez le lien vers le lecteur vidéo. Pour afficher le contributeur associé à chaque lien vidéo, passez simplement votre curseur sur le lien et le nom du contributeur s'affichera sous forme de pop-up.

rating scale.png

Voici quelques exemples courants de questions sur l’échelle de notation :

  • Dans quelle mesure a-t-il été difficile (1) ou facile (5) de se connecter à l'application à l'aide de Facebook ? (1 = très difficile, 5 = très facile)
  • Dans quelle mesure seriez-vous improbable (1) ou probable (5) de recommander ce jeu à un ami ? (1 = pas du tout probable, 5 = extrêmement probable)
  • Dans quelle mesure considérez-vous la page d'accueil comme encombrée (1) ou organisée (5) ? (1 = Encombré, 5 = Organisé)
  • Dans quelle mesure considérez-vous le site comme peu fiable (1) ou digne de confiance (5) ? Veuillez expliquer votre réponse à haute voix. (1 = Pas du tout digne de confiance, 5 = Tout à fait digne de confiance)
  • Dans quelle mesure êtes-vous désintéressé (1) ou intéressé (5) par l'achat de boosters pour ce jeu ? (1 = Pas du tout intéressé, 5 = Extrêmement intéressé)
  • Veuillez évaluer votre accord avec la déclaration suivante : « Je comprends à qui ce site est destiné. » (1 = Fortement en désaccord, 5 = Tout à fait d'accord)

 

Conseils à garder à l’esprit lors de la rédaction des questions de l’échelle de notation :

1. Clarifiez les points finaux (les étiquettes pour 1 et 5, 7, 9 ou 11, selon l'échelle de points que vous avez sélectionnée) de votre échelle

Les échelles d’évaluation sont très adaptables et peuvent être utilisées pour mesurer de nombreuses choses différentes, mais seulement si les personnes qui passent votre test comprennent ce que vous leur demandez de mesurer !

Utilisez la liste déroulante dans la question pour sélectionner des niveaux de point de terminaison pré-écrits ou créez le vôtre.

2. Incluez les deux extrémités de l'échelle dans votre question en plus des champs de point final

Les individus sont naturellement désireux de plaire, donc si vous demandez aux contributeurs à quel point il a été facile d'accomplir quelque chose, ils ont tendance à répondre que c'était facile, même s'ils ont eu du mal.

Pour éviter d’introduire des biais dans la réponse, il est préférable de mentionner les deux extrémités du spectre lorsque vous posez votre question (dans cet exemple, dans quelle mesure elle est difficile ou facile). L'inclusion des deux côtés de l'échelle dans le corps de votre question renforce également les critères que vous avez définis et réduit le risque qu'un contributeur interprète mal votre question.

3. 1 doit toujours être le point « douloureux » de l'échelle, et 5, 7, 9 ou 11 (quelle que soit l'échelle de points que vous avez sélectionnée) doit toujours être le point « positif »

Parce que nous avons tendance à considérer le nombre le plus élevé comme le point positif d’une échelle de notation, nous pouvons facilement négliger une échelle qui a été étiquetée de manière opposée.

L'équipe de recherche UserTesting a observé à plusieurs reprises des contributeurs fournissant une réponse verbale positive (c'est-à-dire « C'était génial ! »), mais en cliquant sur le bouton radio « 5 = Faible qualité », malgré l 'étiquette du point final négatif.

Conseil de pro : si vous définissez une question sur une échelle de notation et que vous réalisez que les deux critères sont neutres et/ou que le point positif est en plein milieu, envisagez plutôt de la transformer en une question à choix multiples.

4. Mesurer un élément ou une action à la fois

Rédigez des questions d'échelle de notation individuelles pour chaque tâche effectuée par vos contributeurs. Si vous craignez que les contributeurs confondent la deuxième question avec un doublon, vous pouvez toujours mettre en majuscule la tâche que vous demandez aux contributeurs d'évaluer, pour mettre davantage l'accent.

Vous souhaitez tester par vous-même les questions de l’échelle d’évaluation ?

Vous êtes maintenant prêt à commencer à rédiger d’excellentes questions sur l’échelle d’évaluation et à obtenir des données quantitatives solides pour votre prochaine étude !

Pour plus d'informations, consultez l'article de blog original Utilisation des questions d'échelle de notation dans votre recherche expérience utilisateur (UX).

 

En savoir plus

Avez-vous besoin de plus d'informations ? Lire ces articles associés.

Vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet ? Jetez un coup d'œil à nos cours sur University.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 0 sur 0